Oshôgatsu (nouvel an) - お正月

01 Janvier 

Les japonais font le ménage autant dans leur foyer que dans leur esprit : les tatamis sont secoués, les tapis aérés, il est de bonne augure de remplacer les objets cassés afin d’accueillir au mieux les divinités du Nouvel An.
Toutes les dettes doivent être payées et les affaires en cours conclues.

A cette occasion les japonais visitent les temples afin d'avoir une bonne année. Cette action est nommée "Hatsumôde". Au lieu des douze coups de minuit, les japonais viennent écouter les 108 coups frappés sur la cloche du temple. Ces derniers sont censés dissiper les 108 passions ou souillures et appeler la nouvelle année.

Les femmes revêtent souvent pour l'occasion un kimono. Les japonais se regroupent afin d'assister au premier lever du soleil.

Autre rituel très apprécié : regarder le "Kohaku Uta Gassen" sur NHK, une émission qui rassemble tous les chanteurs populaires des différentes générations.

On verra aussi apparaître devant certaines maisons des "kadomatsu" (compositions florales qui incluent généralement du bambou et du pin), symboles de santé et de longévité.
Sans oublier la coutume la plus amusante de ce début d’année : la pochette surprise appelée "fukubukuro". Le principe est le même qu’en Occident, mais certaines peuvent contenir de véritables trésors comme un téléphone, un ordinateur, un voyage, une voiture ou même une maison pour les plus chanceux !

Oshôgatsu
Oshôgatsu