Samurai - 侍

Le terme "samurai", mentionné pour la première fois dans un texte du Xème siècle, vient du verbe "saburau" qui signifie "servir". Le samurai était un cultivateur ou un artisan qui servait un seigneur pendant la guerre, en se battant avec deux sabres. Au fils des années, le samurai est devenu un guerrier professionnel pour le seigneur de sa province.
La formation d'un samurai commençait dès son plus jeune âge dans une école spécialisée ou il recevait une éducation sévère, pour apprendre le contrôle de soi, à cacher ses sentiments, le maniement des armes blanches, la lutte et le tir à l'arc, l'équitation, et la calligraphie. Il recevait également une éducation religieuse shintoiste. 
 
Le samurai respectait le bushido (code d'honneur des guerriers), il lui était interdit de servir plusieurs maîtres en même temps, il ne pouvait pas mentir et devait toujours respecter ses paroles, il ne devait pas avoir peur de tuer.
Le samurai se battait avec deux lames, un "katana" (grand sabre japonais pouvant percer voire découper l'adversaire), et un "wakizashi" (sabre plus petit et discret). Les samurai possédaient aussi "un tanto" (petit poignard) qu'ils cachaient sous leurs vêtements.
Le guerrier samurai pratiquait le "seppuku" (mort honorable), un suicide exécuté pour se défaire des ordres d'un maître qu'il jugeait immoral, pour se repentir d'un pêché, se punir d'un échec,...
 
Après avoir dominé le Japon pendant sept cents ans, jusqu'en 1868, cette classe guerrière disparut, les samurai sont devenus des militaires.

Samurai