Tanchô (grue du Japon) - 丹頂

La grue du Japon symbolise la longévité et la fidélité d'où son côté emblématique. On la retrouve sur le dos des billets de 1000 yens et dans les cours d'origami.
 
C'est un des plus grands oiseaux du monde, elle peut atteindre 280cm pour une masse totale de seulement 10kg.
Son corps est entièrement blanc sauf l'extrémité des ailes et le cou qui sont noirs. Le sommet de son crâne est rouge et les pattes sont noir uni.
Les grues japonaises nichent et se nourrissent dans les marais  en eaux profondes, la présence de pelouses d'herbes sèches leur est indispensable pendant la période de nidification. On peut également les trouver dans des zones agricoles, comme les rizières.
 
Les grues japonaises ont un régime omnivore. Elles se nourrissent d'insectes, d'invertébrés aquatiques, de poissons, d'amphibiens et de rongeurs ainsi que de roseaux, d'herbes, de baies de bruyère, de blé et d'autres plantes.
 
La chasse et l’urbanisation ont largement contribué à la régression de l’espèce. En 1952, seuls 33 individus peuplaient l’île d'Hokkaido. Cette année là, l'hiver a connu des records de froid et ces animaux n'auraient pas dû y survivre. Les fermiers et les enfants des écoles les ont nourries et sauvées. C'est ainsi qu'est née la tradition de nourrir les grues en hiver et des sites de nourrissage sont entretenus. La population s’est stabilisée ensuite autour de 600 à 900 spécimens.

Tanchô