Les différents thés japonais - 茶

Le Tamaryokucha
Ce thé vert est fabriqué de manière très spécifique, avec la méthode chinoise actuelle, c’est à dire une fixation des feuilles « à sec ». 
Le résultat donne un goût fruité voire parfois fleuri.
 
Le Kokeicha
Dérivé du Sencha qui a été travaillé à la vapeur, ce qui lui donne une couleur dorée et un goût plus doux.
 
Le Tencha
Il s’apparente au Sencha, mais de qualité supérieure, et il sert généralement à produire le Matcha.
 
Le Gyokuro
Incontestablement le plus grand thé vert du Japon.
Thé cultivé avec une période à l'ombre grâce à des bâches en paille. Cette méthode isole les théiers des rayons du soleil et permet de concentrer la chlorophylle et les arômes pour un goût végétal plus prononcé. 
 
Le Kôcha (thé noir)
Thé ayant subit une oxydation complète.
 
Le Bancha
Considéré comme le plus commun, et le plus nourrissant.

Le Sencha
Le plus courant et le plus populaire, il concerne 75% de la production. Son infusion légèrement amère et claire accompagne le quotidien des japonais. 
  
Le Hojicha 
Obtenu à partir de feuilles grillées, ce qui lui donne une couleur brune, il a une faible teneur en théine.
 
Le Genmaicha
Mélange de thé vert, de grains de riz grillés, et de maïs soufflé, ce qui donne un goût très original avec des notes de fruits secs et grillés. 
 
Le Matcha
Thé vert qui a été réduit en poudre, ce qui accentue son goût et ses effets apaisants et curatifs.
Il est utilisé pendant la cérémonie du thé, il servira également dans de nombreuses recettes de pâtisseries.
 
Le Oolong
C'est un thé semi-oxydé, avec un goût plus léger aux notes végétales et/ou fleuries.

Thé japonais