Les jardins japonais - 日本庭園

Le bouddhisme zen a conquit le Japon au milieu du XIIe siècle, ce qui a donné l'apparition des jardins zen japonais. 
Au japon il est important d’aménager un jardin japonais, c’est un art à respecter. Les japonais cherchent à reproduire dans leur jardin un site naturel avec de l'eau, des îles, des collines et des montagnes.
 
On retrouve toujours les mêmes composants de base dans le jardin japonais :  le pavillon de thé, le pas japonais (un sentier de pierres), les rochers, l'eau, le sable, les lanternes, une fontaine, les bambous, les arbres et arbustes, les plantes aquatiques, les plantes couvre-sol.
Cet art à part entière est basé sur des techniques mêlant la perspective, la dynamique et l’abstraction. Un jardin japonais n’est jamais explicite, il y a des faces cachées que l’on découvre en explorant l’espace.
 
Il existe 3 grandes classifications de jardins japonais :
- shizen fûkeishiki : les jardins qui représentent la nature en miniature.
- karesansui : les jardins secs, fortement inspirés par le bouddhisme zen et destinés à la méditation. Le sable et le gravier remplacent l'eau.
- chaniwa : les jardins de thé menant au pavillon du thé.
 
Les jardins japonais miniatures vous permettront d'avoir votre petit jardin à l'intérieur de chez vous.

Jardins japonais